Stage nature et découverte

  • Stage nature et découverte à partir de 700€
  • Prochain départ :  selon demande.  
  • Groupe de 1 à 4 participants.
  • Activités : Observation nature - photo - découverte
  • France : Région Centre  (Forêt d'Orléans, Forêt de Montargis, Gatinais, Val de Loire, Sologne, Puisaye ...)
  • Durée de ce stage :  8 jours
  • Possibilité de dates sur mesure :me contacter !

 

Objets livre 00004           Programme détaillé, infos pratiques et tarifs

Images 1 1      Bulletin d'inscription

Points forts :

 

  • Petit groupe composé de quatre personnes maximum - possibilité pour un groupe plus important, sur demande.
  • Biodiversité assurée
  • Deux soirées «affut aux blaireaux».
  • Une soirée «affut aux castors».
  • Deux soirées «affut de la grande faune de nos forêts» (cervidés, sangliers, renards, mustélidés) .
  • Une soirée observation des engoulevents, et croule des bécasses des bois (selon la saison).
  • Une sortie nocturne batraciens - amphibiens (selon la saison).
  • Découverte du milieu ligérien.
  • Découverte d'une aire de balbuzard pêcheur et observation de celui-ci.
  • Découverte de la plus grande forêt domaniale de France "la Forêt d'Orléans".
  • Observation des espèces d'oiseaux aquatiques.
  • Approches des grands mammifères forestiers au petit matin.
  • Observations des rapaces diurnes de la forêt (une douzaine d'espèces).
  • Une sortie batraciens - reptiles (selon la saison).
  • Une sortie sur des stations à orchidées (selon la saison) flore, ou sortie champignons (selon la saison).

La forêt d'Orléans

 

 

Jadis appelée forêt des Loges, la forêt d'Orléans d'alors couvrait environ 150 000 hectares. Formée de chênes, de charmes, et de pins, elle est ponctuée de vastes landes de régénération et de vallons argileux occupés par des étangs.

Actuellement, elle a une superficie de 50 000 hectares environ dont 35 000 hectares de forêt domaniale ce qui en fait la plus vaste forêt domaniale de France métropolitaine. Celle-ci se compose de 3 massifs, d'Est en Ouest.

La quiétude et la taille de ce massif permettent la nidification de plusieurs espèces de rapaces diurnes (une douzaine d'espèces), comme l'autour des palombes, la bondrée apivore, le busard des roseaux, le faucon hobereau...

Certaines sont rares dans le nord de la France, comme le circaète Jean-le-blanc, l’aigle botté ou la population de balbuzard pêcheur de France continentale qui utilise la Loire proche comme zone de pêche.

D'autres espèces aviaires tout aussi remarquables y sont observées, comme le pygargue à queue blanche et le faucon pèlerin en hiver, la cigogne noire à la belle saison.

 

Plusieurs espèces de pics : pic mar, pic cendré, pic noir, pic épeichette, occupent les secteurs forestiers et dans les parcelles en régénération, l’engoulevent d’Europe, le busard St-Martin, la fauvette pitchou ou le torcol fourmilier nichent régulièrement.

La campagne relativement préservée, abrite encore divers oiseaux de milieux ouverts comme la pie-grièche écorcheur, le tarier pâtre, sur les étangs proches, aigrette garzette, grande aigrette, fuligule, sarcelle d'hiver et grèbe peuvent être observés.

Le début de l’été est aussi une période favorable pour les papillons, notamment le grand mars changeant, le flambé ou bien encore le robert-le -diable.

La Loire

Vaste fleuve au cours demeuré en partie sauvage, la Loire est considérée comme une entité écologique exceptionnelle (le dernier grand fleuve relativement "sauvage" de France) et un corridor biologique d'importance nationale pour la migration de nombreux poissons et des oiseaux.

La Loire s’écoule nonchalamment entre ses innombrables bancs de sable, îlots et grèves. Ce milieu naturel préservé permet à de nombreuses espèces d’oiseaux d’y vivre et de s’y reproduire au hasard des fluctuations du niveau des eaux.

Sterne naine ou pierregarin, petit gravelot, chevalier guignette et mouette rieuse nichent ainsi sur les bancs de sable alors que les hirondelles de rivage creusent leurs terriers dans les berges les plus abruptes.

Bien d'autres espèces peuvent être observées : Mouette mélanocéphale, chevalier culblanc, chevalier aboyeur, grand cormoran, guifette noire, bécassine des marais, balbuzard pêchant un mulet, sarcelle d'été, héron pourpré, martin-pêcheur, guifette moustac...

Le Castor d’Europe est également présent tout au long du fleuve.